6 stratégies pour maitriser l’angoisse

Dans son livre « L’intelligence du coeur », Isabelle Filliozat nous recommande quelques stratégies pour diminuer notre angoisse.

Les voici :

 

  1. Respirez pour accueillir l’émotion
    On ne peut pas ressentir de la peur lorsque nous respirons profondément. La poitrine bien ouverte, inspirez jusque dans le bas ventre puis expirez doucement. La respiration en conscience calme l’emballement du corps provoqué par la peur. De plus, cette respiration qui ouvre la poitrine facilite l’accueil de l’émotion par le coeur. Complétez cette attitude par une phrase de verbalisation « OK, je ressens de l’angoisse » puis « Son poids diminue maintenant ».
  2. Dessinez ou écrivez ce qui vous angoisse
    Les angoisses ont cette particularité de ne pas aimer la lumière… Ainsi, en les écrivant, nos ruminations se purgent et nous nous libérons d’un poids. Pour le dessin ou les autres actes créatifs, ils déclenchent dans le cerveau la sécrétion de substances qui diminuent le taux de cortisol (stress) et activent le circuit de la récompense (plaisir).
  3. Cherchez la colère derrière l’angoisse
    L’angoisse est parfois liée à un sentiment d’injustice, de frustration ou du ressentiment. Cette colère peut se transformer en énergie positive dans un premier temps se défouler en courant, sautant sur place,… et dans un deuxième temps en envisagent des actions réparatrices pour réparer ce qui nous tourmente.
  4. Comptez vos respirations
    Comptez vos respirations de 1 à 10 et recommencez. Cette focalisation recentre l’esprit sur le moment présent.
  5. Visualisez-vous dans une situation agréable
    Le cerveau ne fait pas la différence entre l’imagination et la réalité. Ainsi, nous pouvons contrer les effets de pensées angoissantes par des images apaisantes. De même, nous avons le pouvoir de visualiser des issues positives à des expériences qui nous font peur : parler avec aisance devant un auditoire, réussir ce que nous entreprenons, se faire des amis à une soirée,…. il s’agit de mettre en exergue l’envie afin qu’elle dépasse la peur.
  6. Dialoguez avec votre enfant intérieur 
    Sous les couches d’expérience et de croyances de l’adulte que que vous êtes se trouve un enfant qui est peut-être angoissé. Adressez-vous à lui, dites-lui que vous l’aimez. Prenez soin de lui en le soutenant et l’écoutant. Et donnez-lui le droit d’être heureux.

Source : « L’intelligence du coeur » d’Isabelle Filliozat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.