Croire en l’avenir prolongerait la vie de presque 10 ans

Dans le magazine Cerveau & Psycho n°116, Antoine Pelissolo relate les résultats d’une récente étude qui révèlent que les émotions agréables protègent le corps.

Mieux : cultiver l’optimisme permet de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Lorsque nous ressentons des émotions agréables, nous diminuons les effets nocifs du stress et les conséquences négatives du vieillissement.

L’étude en question est celle de l’Ecole de santé publique de Harvard. 71173 personnes ont ainsi été interrogées afin de mesurer leur niveau d’optimisme et ont été suivies médicalement sur une durée de 10 à 30 ans.

Statistiquement, la corrélation entre leur optimisme et leur santé/longévité a été établie.

Les plus optimistes ont une durée de vie d’environ 10% de plus que les autres. Les super-optimistes dépassent allégrement les 85 ans !

Que l’on soit clair sur cette notion d’optimisme : il ne s’agit pas de nier la réalité ou d’enfouir nos ressentis douloureux, ni de sourire béatement chaque seconde,… Il s’agit plutôt de prendre conscience du positif autour de nous et de ménager notre cerveau et notre corps.

Le stress intense et prolongé nous ronge comme de la rouille tandis que l’optimisme nous répare et nous maintient en bon état mental et physique ou favorise notre guérison/résilience. Nous pouvons choisir l’une ou l’autre voie par des ajustements au fil de nos expériences.

 

Moralité, essayons de nourrir notre optimisme en adoptant ses petites habitudes :

  • croire que nous vivrons longtemps
  • s’entrainer à voir les côtés positifs de nos expériences
  • cultiver la joie au quotidien
  • apprendre à lâcher prise sur ce que nous ne contrôlons pas
  • s’engager dans l’action pour trouver des solutions à nos problèmes
  • ressentir de la reconnaissance et dire plus souvent « merci »

Sans oublier de verbaliser régulièrement nos émotions et notamment les émotions désagréables car poser des mots sur nos maux est un moyen de mieux vivre.

 

Source : Cerveau & Psycho n°116 (décembre 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.