Art, bricolage, tricot,…les travaux manuels permettent de lutter contre la dépression

Art, bricolage, tricot,...les travaux

Dans une société où la technologie nous simplifie de plus en plus la vie, nous n’avons jamais autant compté de dépressions.

La psychologue et neuroscientifique Kelly Lambert a corrélé ces deux faits pour définir une théorie : le progrès a privé notre cerveau de la récompense liée à l’effort qui s’appuie sur un circuit cérébral impliqué dans la dépression.

 

Plongeons au coeur de notre cerveau pour expliquer ce phénomène :

 

Le circuit cérébral concerné est : Noyau accumbens-striatum-cortex pré-frontal.

Le noyau accubens joue un rôle important dans le système de récompense.

Le stratium est impliqué dans le mouvement volontaire ou automatique.

Le cortex préfrontal est le siège des fonctions cognitives supérieures comme le raisonnement ou le langage.

cerveau

C’est par conséquent le système qui relie le mouvement, l’émotion et la pensée.

Selon Kelly Lambert, c’est ici que réside la clé de la dépression.

 

En effet, parmi les symptômes de la dépression, nous avons :

– une incapacité à se concentrer (cortex préfrontal)

– la perte du plaisir (striatum)

– des réponses lentes (noyau accubens)

– des sentiments négatifs (système limbique)

 

Il s’agit du circuit de récompense piloté par l’effort.

 

Conclusion :

Pour chasser la dépression, faites travailler vos mains avec des activités qui donnent des résultats immédiats :

Sculpture, peinture, bricolage, couture, jardinage, …

 

Source :

psychology today

wikipedia : 1, 2 et 3

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂