9 conseils pour ne plus souffrir de son ego (par Matthieu Ricard, Christophe André et Alexandre Jollien)

9 conseils pour ne plus souffrir de son ego (par Matthieu Ricard, Christophe André et Alexandre Jollien)-2

Nous allons évoquer aujourd’hui des solutions pour faire de notre ego un allié de notre épanouissement. Pour cela, nous nous appuierons sur l’excellent ouvrage « Trois amis en quête de sagesse » qui réunit Alexandre Jollien, Matthieu Ricard et Christophe André.

 

Tout d’abord, et pour fixer les idées, nous choisirons à la fois le terme d’estime de soi et d’ego. Car, comme nous le précise Christophe André, l’ego ne fait pas partie du vocabulaire courant de la psychologie.

414K3WFpzrL

Les conséquences d’un ego déficient ?

L’égo déficient se manifeste par des jugements, des critiques, des ruminations, des auto-dévaluations , des doutes excessifs, par l’emploi du « je », « moi »,etc., l’émergence d’émotions désagréables, des interrogations constantes sur ce que pensent les autres, des évasions mentales vers le futur (angoissant) et le passé (regretté)…

Ces maladies de l’ego se rangent dans deux catégories : un excès d’attachement à soi ou un manque d’estime de soi. Dans les deux cas, c’est une source de souffrance car nous avons tendance à nous isoler socialement, à ne plus nous satisfaire au présent et à déprimer.

 

Se passer de l’égo, non. Le tranquilliser oui.

Christophe André emploie une brillante métaphore pour l’ego :

« L’ego est un mal nécessaire, comme un véhicule de location. Nous avons besoin de lui pour traverser la vie, comme d’un moyen de locomotion. »

On l’aura compris, l’idéal est cependant qu’il soit le moins bruyant et polluant possible. Il s’agira donc de le tranquilliser afin d’avoir une « juste » et « saine » estime de soi.

Pour parvenir à cet état de quiétude, il existe des solutions que nous suggèrent les trois sages. Les voici :

 

Alexandre Jollien :

  • pratiquer la gratitude comme un exercice spirituel et, à notre tour, entrer dans cette immense chaîne de solidarité en posant des actes concrets pour aider le plus grand nombre.
  • cultiver la joie et prendre soin de soi : un des remèdes pour calmer l’ego est d’éprouver de la joie. Alors,  écoutons cette joie, prêtons-y attention et prenons soin de nous.

Matthieu Ricard :

  • utiliser le plus souvent possible le « nous » pour effacer les « je » »moi » »mien » qui restreignent notre esprit et nous poussent sur les pentes de l’égoïsme et du narcissisme.
  • être bienveillant : incarner la bienveillance et l’amour dans nos actes et nos pensées permet de faire reculer l’ego. Pour soi et pour les autres.
  • pratiquer la méditation : elle permet de devenir observateur de nos pensées, de se fier à nos sens et nous reconnecter au présent.

Christophe André :

  • avoir un lien d’amitié avec soi-même signifie pratiquer l’auto-compassion. Elle permet d’avancer avec douceur et sans tomber dans les affres de l’orgueil.
  • adopter le mantra « Fais de ton mieux, et ne te fais jamais de mal« .
  • se dire « que mon ego soit comme un petit vélo et non comme un 4X4 polluant« .
  • prendre tous les soirs une douche de gratitude.

La douche de gratitude :

Tous les soirs, faites un bilan de votre journée. Songez à toutes les bonnes choses, grandes ou petites, que vous avez vécues et que vous devez aux autres. Gratitude pour les personnes qui ont conçu la lampe avec laquelle vous vous éclairez, gratitude pour les parents, amis, professeurs qui vous ont permis d’être là aujourd’hui à lire ce roman, ainsi vêtu, gratitude pour vos enfants qui, par leur présence, embellissent vos journées, etc.

Lorsque nous faisons attention à ce que nous devons aux autres et que nous ressentons de la reconnaissance, notre moral monte en flèche et l’égo bruyant s’éloigne à grande vitesse !

 

« Trois amis en quête de sagesse » est en commande sur Amazon (format papier et numérique), sur Fnac.com et chez votre libraire préféré.

 

1 réponse

  1. suzanne giroux dit :

    ça n,existe pas la souffrance d,égo l’égocentrisme oui je demande a dieu de me libérer du ressenti-ment =c’est de l,illusion j,ai besoin de mon égo ça cimente ma personnalité mon caractère mes opinions yoipi sinon je serais une chiffe molle l’égocentrime détruit l,amour les relations monstre intérieur rapporter tout a soi les enfants oui les adultes égocentriques ont pas grandie ont resté mystifiés je parle pas des pervers narcissiques un travail de plusieurs année m,a permis de ressentir ça je n,ai aucune preuve sauf ma conscience mon intuition et dieu

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂