Comment faire taire notre critique intérieur

Chaque fois que vous avez envie de faire quelque chose, vous entendez une voix qui vous retient en avançant des remarques incisives du type : « ça ne marchera jamais », « que vont penser les autres ? », « les risques sont trop élevés », « tu es nul.le », « pour qui tu te prends ? »,etc.

Ainsi l’exaltation et la satisfaction sont tuées dans l’œuf…vous laissant une bonne dose de regrets et de stress liée à ce combat mental perdu d’avance…
ou pas.

En effet, pour faire taire ce critique intérieur et se sentir plus libre, il existe une stratégie que nous donne Sharon Salzberg dans son livre « Comment s’ouvrir à l’amour véritable ».

Cette stratégie se base sur l’accueil neutre des paroles du critique, un dialogue simple et positif, une prise de recul bénéfique ainsi qu’une focalisation sur les bénéfices que vous obtiendrez si vous n’écoutiez pas ce juge borné.
Il s’agit de procéder ainsi dès que la voix du critique s’élève :

  • demandez-vous si votre critique possède la voix de quelqu’un que vous connaissez. Quel est son visage ? Une fois démasqué, vous comprendrez que ce critique n’est pas vous mais une projection d’une personne de laquelle vous pouvez vous éloigner (ou la mettre à la porte de votre univers mental).

  • que se passera-t-il si vous remerciez votre critique de se faire du souci pour vous tout en lui assurant que tout va très bien pour vous ? « C’est ok, tu peux te rendormir. Merci ! »

  • interrogez-vous sur ce que votre critique vous empêche de faire. Quel est le désir derrière la peur que brandit votre critique ? Réveillez votre volonté et votre joie pour dépasser votre peur.

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂