Les secrets d’un petit déjeuner anti-cancer, anti-déprime et anti-fringale

un zeste de conscience dans la cuisineComme le dit si bien Isabelle Filliozat, la sérotonine est le médiateur du bien-être. Un taux bas est notamment synonyme de dépression, d’impulsivité et de fringales d’alcool ou de confiseries pour compenser…

Cette carence en sérotonine agit directement sur le fonctionnement de notre cerveau qui bloque nos capacités de réflexion et de décision tant qu’elle n’est pas comblée.

Explication scientifique 

La sérotonine (ou 5HT) est à la fois une hormone et un neurotransmetteur du cerveau. Les molécules de sérotonine sont relâchées par le bouton présynaptique et s’accrochent à leurs récepteurs spécifiques sur le bouton en face. Ceci déclenche un influx nerveux « bonheur, bien-être ». Elles sont alors relâchées et confrontées à deux cas :

– elles sont libérées et recaptées par le bouton émetteur

– elles sont cassées

Or ces deux possibilités réduisent le nombre de molécules dans l’espace entre les synapses. C’est ce qui provoque la dépression.

C’est là que les anti-depresseurs comme le Prozac agissent : ils inhibent la recapture de sérotonine.

 « 5-HT Neuron » par S. Jähnichen

« 5-HT Neuron » par S. Jähnichen

Comment palier à une carence en sérotonine ?

 

La sérontonie se crée à partir d’un acide aminé, le tryptophane. Il se trouve dans les protéines.

Nous aurons aussi besoin d’hydrates de carbone qui transportent ce tryptophane dans le sang pour l’emmener là où il sera transformé.

Ces apports doivent débuter dès le matin avec le petit déjeuner.

 

« L’immense majorité des obèses et des alcooliques, dépendants du sucre, sautent le petit déjeuner. »

 

Lorsque nous ne mangeons pas le matin, notre organisme est stressé. Notre corps libère alors des béta-endorphines qui procurent une sensation de bien-être et de concentration…jusqu’à ce que vous vous effondriez.

L’effet est d’ailleurs pire si vous ne buvez qu’un café au petit déjeuner car l’adrénaline amplifie le phénomène de montagnes russes.

 

Le petit-déjeuner parfait

Nous devons absorber une certaine quantité de protéines au petit-déjeuner. Elle dépend de notre poids.

Cet apport de protéines doit se faire maximum 1 heure après le réveil pour bloquer les bêta-endorphines.

 

Isabelle Filliozat donne un tableau pour guider notre choix.

Antidépresseur versus alimentation optimale

Les antidépresseurs ont de nombreux effets secondaires, poursuit Isabelle Filliozat, et ils n’empêchent malheureusement pas les rechutes.

Elle conseille donc de réguler le taux de sucre et de bêta-endorphines. Ces dernières affectent le sentiment d’estime de soi et le désir de sucre est une façon d’affronter la souffrance physique, morale et les doutes.

 

Il est donc important, pour se sentir bien, de maintenir des taux optimaux en sucre, sérotonine et bêta-endorphine.

 

Exemple :

alimentation anti-déprime

 

Le petit déjeuner parfait doit donc comprendre :

1 protéine

1 graisse

1 hydrate de carbone complexe

 

Isabelle Filliozat nous conseille donc plusieurs aliments :

aliments anti-deprime

 

 

Je vous recommande la lecture d’un zeste de conscience dans la cuisine. Il contient de précieux conseils pour toute la famille et de délicieuses recettes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.