Enfant trop agité ? Isabelle Filliozat nous met en garde contre l’alimentation que nous leur donnons.

J’ai consacré il y a quelques jours un article au livre d’Isabelle Filliozat, « un zeste de conscience dans la cuisine »  qui contient son lot de « révélations » sur notre rapport à la nourriture et les conséquences sur notre santé.

Afin de compléter ce sujet passionnant, je vous invite à visionner cette vidéo qui évoque une des causes possibles de l’hyperactivité et des troubles de l’attention chez nos enfants.

 

 

L’incidence de l’alimentation sur l’hyperactivité et le déficit de l’attention

 

il me chercheDans son livre « Il me cherche« , Isabelle Filliozat nous alerte sur ce que nous mettons dans l’assiette de nos enfants. Certains choix peuvent avoir une sérieuse incidence sur l’hyperactivité et le déficit de l’attention.

 

Les phosphates :

83% des garçons et 87% des filles hyperactifs voient une amélioration de leur état par une diète sans phosphates (levure chimique, lécithine de soja, di, tri, et polyphosphates).

 

child-164454_1280

Les colorants alimentaires :

Ce n’est pas pour rien que l’Union Européen a exigé qu’apparaisse la mention suivante sur les produits contenant du E110, E104, E122, E129, E102, et E124 :

« Ces colorants peuvent avoir un effet nuisible sur l’activité et l’attention des enfants. »

 

  •  Retrouvez la liste et la dangerosité de tous les colorants sur ce site.

Le sel :

Un enfant entre 7 et 10 ans ne devrait pas absorbé plus de 5 g de sel par jour. Cela augmente la pression artérielle.

Or, le sel se trouve même où on ne l’attend pas : 100g de Corn Flakes apportent déjà 30% des besoins journaliers. Une tranche de jambon blanc contient, elle, 87% des apports journaliers.

 


chocolate-702939_1280

Le lait :

Le lait contient du phosphate mais aussi du sucre et des caséines opioïdes. La consommation de lait est liée à l’agressivité et au manque d’attention.

En ce qui concerne l’apport en calcium, une poignée d’amandes en a autant qu’un verre de lait.

Le lait de soja est à éviter car il accélère la puberté chez les petites filles (de par la présence d’oestrogènes) et il démotive les garçons.

 

Le gluten :

Dans le cas d’une perméabilité de l’intestin, le gluten se fixe sur les récepteurs opioïdes du cerveau provoquant agressivité, tension, nervosité

 

L’aspartame et le glutamate déclenche de l’hyperactivité.

 

J’espère que ces informations vous ont été utiles.

Nous reviendrons très bientôt sur le sujet.

 

Sources :

« Il me cherche » d’Isabelle Filliozat est disponible sur Amazon.fr ou dans votre librairie préférée.

 

Sur le même thème :

15 informations essentielles sur les effets de notre alimentation (et celle de nos enfants)

Enfant trop agité ? Isabelle Filliozat nous met en garde contre l’alimentation que nous leur donnons.

Conseils lecture :

« Il me cherche » et « j’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat

« Un zeste de conscience dans la cuisine » d’Isabelle Filliozat.

« Additifs alimentaire danger ! » de Corinne Gouget.

« Le bon choix pour vos enfants »

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂