Petit cahier d’exercices pour se relever d’un échec, le nouveau livre d’Isabelle Filliozat

petit cahier d'exercices pour se relever d'un échecLe nouveau livre d’Isabelle Filliozat est un petit cahier d’exercices pour se relever d’un échec. Je vous invite à le découvrir avec moi.

La citation d’Eric Berne qui introduit l’ouvrage donne le ton :

« Le gagnant n’est pas celui qui n’échoue jamais, mais celui qui sait utiliser ses échecs pour croître. »

Et si nous apprenions à voir les échecs comme des opportunités d’apprendre ? comme des guides ? Même si, souligne Isabelle Filliozat, nous avons l’habitude de concevoir l’échec de manière négative en France, contrairement aux USA où l’expérience et la valeur d’une personne se mesurent au nombre de ses erreurs.

 

Pour commencer ce travail sur soi, un premier exercice nous invite à évoquer une rupture ou un échec récent ou à venir, d’y décrire les sentiments éprouvés (Peur/colère/ressentiment/jalousie/culpabilité/inquiétude/….) et de dessiner en guise d’étape de visualisation qui permettra ensuite d’avancer.

 

 

Ensuite, Isabelle Filliozat nous apprend à lâcher prise et à oser quitter notre zone de confort qui n’en est peut-être plus vraiment une car nous avons éviter de grandir pour la quitter.

Pourtant les signaux étaient là : stress grandissant, répression des sentiments, petite voix qui murmure que quelque chose ne va pas, perte de pouvoir et de confiance, ruminations mentales, faiblesse physique, dépression, impression de passer à côté de sa vie,etc.

Certains changements sont donc essentiels à notre bien-être. Il est cependant important de ne pas se tromper quant aux motivations et autres croyances que nous alimentons afin de ne pas s’engager dans une rupture malsaine.

Pour identifier ses mauvaises ruptures, Isabelle Filliozat nous suggère de nous poser les questions suivantes  :

petit cahier d'exercices pour se relever d'un échec

Les croyances peuvent d’ailleurs créer de véritables « boucles d’échecs » car elles tendent à s’auto-vérifier inconsciemment.

Exemple :

Croyance de base : je suis nul(le)

Comportement : je me mets en retrait

Conséquence : les autres ne s’intéressent pas à moi

Confirmation de ma croyance : je suis nul(le)

 

Aux croyances se rajoutent les peurs que l’auteure décrypte et démystifie une à une :

Peur que le passé ne revienne pas.

Peur de souffrir.

Peur du futur, de l’inconnu.

Peur de la solitude.

Peur du conflit.

Peur du regard des autres.

petir cahier pour se relever d'un échec

Le petit cahier traite ensuite du travail de deuil selon les étapes d’Elisabeth Kübler Ross : choc, déni, marchandage, peur, dépression/nostalgie/tristesse, acceptation et réinvestissement.

Pour finir, Isabelle filliozat nous présente les ressources dont nous disposons face à l’échec afin de le transformer en réussite et ainsi valider le processus d’apprentissage.

 

Conclusion :

Ce cahier d’exercices proposé par Isabelle Filliozat propose un cheminement psychologique qui permet de surmonter la peur de l’échec, de s’en relever lorsqu’il advient et de repartir de plus belle en s’appuyant sur ce que nous avons appris de cette expérience ainsi que sur nos ressources personnelles. Cette conception de l’échec nous aide à grandir, à mieux nous connaitre et gérer nos émotions.

Le principe même des petits cahiers d’exercices est judicieux car il permet d’écrire (ce qui donne du sens et nous libère), de visualiser, d’envisager les solutions derrière les problèmes et de comprendre le mécanisme psychologique de l’échec. Le tout dans un cadre intime, humain et sécurisant.

Merci Isabelle Filliozat.

 

Le petit cahier d’exercices pour se relever d’un échec est disponible :

Vous aimerez aussi...

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂