Faites comme si : agissez pour influencer vos pensées au lieu d’essayer de changer vos pensées pour agir différemment

Savez-vous pourquoi les acteurs qui jouent des scènes d’amour dans des films tombent réellement amoureux ?

Pourquoi des faux experts arrivent à vous convaincre (et à se convaincre) qu’ils sont de vrais experts ?

Pourquoi le fait de sourire sans en avoir envie finit quand même par vous mettre de bonne humeur ?

Pourquoi une démarche assurée vous met en confiance ?

Parce que le fait de se comporter comme si c’était vrai, encourage le cerveau à croire que c’est le cas.

C’est une théorie d’une terrifiante simplicité, n’est-ce pas.

Faites comme si vous n’étiez pas timide et vous soignerez votre timidité.

Et bien oui, et cette théorie défendue par William James, fondateur avéré de la psychologie aux USA,  n’en est plus une puisqu’elle a été prouvée par de nombreux tests.

(Essayez de dire « non » en hochant la tête de haut en bas, essayez de dire « oui » en agitant la tête de gauche à droite)

(Difficile non ?)

En bref, plutôt que de vous évertuer à penser pour agir, commencez par agir pour penser.

On inverse les rôles.

Et tout s’éclaire.
Envie de tester ?

Voici des exemples extraits du livre « Jetez-vous à l’eau » de Richard Wiseman consacré au « faire comme si ».

1) Motivation : Tire-moi – pousse-moi.

Si vous repoussez un object loin de vous (en faisant comme si vous ne l’aimiez pas), vous éprouverez de l’aversion pour celui-ci.

De la même manière, si vous attirez un objet à vous, vous le trouverez plus sympathique.

Donc, la prochaine fois que vous ne voulez pas succomber à un paquet de chips, repoussez-le de la main. Votre cerveau comprendra que vous n’en avez absolument pas envie !

2) Régime : servez-vous de votre main non-dominante.

Si vous êtes droitier, tenez votre fourchette de la main gauche. Et inversement si vous êtes gaucher.

Comme vous utilisez votre main non-dominante, votre cerveau porte son attention sur ce geste inhabituel et vous permet de revenir dans le moment présent, en pleine conscience, en coupant les automatismes qui vous poussaient à manger sans réfléchir.

3) Volonté : Tension.

En bandant vos muscles, vous renforcez votre volonté !

Donc, n’hésitez pas à serrer le poing, contracter vos biceps, saisir fermement un objet ou presser votre pouce contre votre index lorsque vous avez besoin de résister et d’une bonne dose de volonté.

4) Persévérance : redressez-vous sur votre chaise et croisez les bras.

Face à un problème difficile, vous augmenterez votre capacité à persévérer si vous vous tenez droit et si vous croisez les bras.

Au travail ou à la maison, Richard Wisemen conseille de positionner votre ordinateur légèrement au dessus de votre ligne de vision afin de rester droit pour garder ce sentiment de force.

5) Confiance : posture du pouvoir.

Je vous invite à lire cet article et à adopter les postures du pouvoir pour renforcer votre estime de soi.

6) Procrastination : faites un pas.

Faites comme si vous preniez de l’intérêt à ce que vous faites. Commencez à faire mécaniquement ce que vous reportez et vous sentirez bientôt un besoin surgir : finir au plus vite.

7) Créativité : sortez de votre pré carré, de la boite.

Si vous marchez en décrivant des courbes et de façon imprévisible, votre cerveau accouchera de nouvelles idées !

Et si cela ne suffit pas, comportez-vous comme si vous étiez un artiste ou Philippe Starck !

8) Persuasion : hochez la tête.

Lorsque les gens hochent la tête de haut en bas pendant une conversation, ils influencent positivement l’avis de leur interlocuteur.

9) Négociation : une bonne boisson chaude et des chaises confortables.

Quand on se sent en accord avec quelqu’un, on éprouve une chaleur physique. On peut simuler cette chaleur physique et influencer l’humeur en offrant un chocolat chaud !

De la même manière, un mobilier froid et angulaire incite à de la réserve et à la distance. Alors, arrondissez les angles dans la décoration et offrez un fauteuil moelleux à une personne avec qui vous négociez.

10) Culpabilité : lavez-vous de vos fautes.

Si vous vous sentez coupable de quelque chose, lavez-vous les mains ou prenez une douche, votre sentiment de culpabilité diminuera.

« Jetez-vous à l’eau » est disponible sur Amazon.fr. 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ana dit :

    Un article trés intéressant.Merci beacoup.

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂