La tristesse dure 240 fois plus longtemps que la honte

Les émotions que nous ressentons n’ont pas la même durée (de quelques secondes à quelques heures). Ainsi, la tristesse est par exemple 240 fois plus longue que la surprise, l’irritation, l’ennui ou la honte.

C’est ce qu’ont découvert les chercheurs belges Philippe Verduyn et Saskia Lavrijsen de l’université de Louvain en interrogeant 233 étudiants.

Sur les 27 émotions observées, la tristesse est celle qui dure le plus longtemps. L’ennui est a contrario la plus courte même si les secondes semblent s’écouler lentement lorsque nous nous ennuyons.

Les émotions de courte durée sont déclenchées par des évènements d’une faible importance tandis que les émotions de longue durée proviennent d’événements ayant des répercussions fortes et causent des préoccupations ou des ruminations mentales qui contribuent à alimenter l’émotion, à la renforcer ou à la transformer en une autre émotion (comme la tristesse peut devenir de la dépression).

La culpabilité fait partie de ces émotions qui s’installent car la pensée la rappelle sans cesse au seuil de la conscience.

Ainsi, après le pic de l’émotion lié à un évènement (réel ou interprété), les ruminations mentales allongent sa durée de gestation.

Il est par conséquent essentiel d’identifier l’émotion quand elle se présente et de la verbaliser car cela en baisse l’intensité grâce à l’action du cortex préfrontal qui régule l’amygdale dans le cerveau.

Vous pouvez également méditer en pleine conscience :

Quant aux ruminations, je vous invite à tester ces méthodes :

 

Sources : Science daily , ppw.kuleuven.be et Springerlink

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂