Une zone de notre cerveau nous aide à atteindre nos objectifs

Il existe dans notre cerveau une zone qui peut soit nous aider à mieux vivre, soit nous pousser vers des problèmes…

Il s’agit du Système d’Activation Réticulaire ou SAR. Il a été découvert en 1949 grâce aux recherches menées sur les composants neuronaux régulant le cycle veille-sommeil du cerveau par H.W. Magoun et Giuseppe Moruzzi.

Le SAR, situé dans le tronc cérébral est un ensemble de fibres neuronales. Il joue un rôle dans des fonctions essentielles de la biologie humaine :

  • sommeil/veille
  • respiration
  • battements du coeur
  • motivation
  • excitation sexuelle
  • appétit
  • contrôle de la conscience
  • faculté à prêter attention

Le SAR, véritable centre de commandement du cerveau, est scindé en deux parties :

  • Le SAR ascendant relié au cortex le thalamus ou l’hypothalamus.
  • Le SAR descendant relié au cervelet et aux nerfs responsables de divers sens.

Le SAR est le portail par lequel entrent presque toutes les informations dans le cerveau. Il agit comme un filtre, influe sur ce que nous repérons, sur notre degré d’éveil et supprime des infirmations estimées inutiles. Et c’est indispensable car le cerveau traite plus de 400 millions d’éléments d’information à la seconde dont seulement 2000 consciemment.

Le SAR, un « missile guidé par infrarouge »

Le SAR fonctionne comme un missile guidé. Les scientifiques ont en effet découvert qu’il contrôle également notre système de croyances et ne reconnaît ou ne sélectionne que les informations conformes à ces croyances. Cela implique que quoi que nous croyions ou pensions, le SAR y prêtera plus attention ou filtrera les informations qu’il récolte en fonction de nos croyances. C’est pour cela que nous disons que les croyances ont une (fâcheuse ou heureuse) tendance à s’auto-valider.

Quoi que nous pensions, le SAR s’arrangera pour que nous ayions raison…

C’est pour cela que les personnes pessimistes perçoivent plus de problèmes que les personnes optimistes.

Et que les personnes qui ne « croient pas en elles » déclenchent inconsciemment des situations qui les rabaissent ou les mettent en difficulté. Le SAR est à l’oeuvre. On commande inconsciemment et il nous apporte nos plats, parfois amers…

Le SAR peut donc nous aider ou nous enfoncer selon les croyances qui constituent sa base de données.

D’où l’intérêt de nourrir des objectifs et des croyances qui nous font du bien. Si nous nous concentrons sur du positif, le SAR amplifiera ce positif et nous laissera apparaitre des opportunités qui seraient restées invisibles sinon. Et ainsi, nos comportements et actions (même inconscients) contribueront à notre bien-être.

 

Vous doutez ?

Avez-vous fait l’expérience de rêver d’une voiture que vous souhaitiez acquérir ? Avez-vous noté que depuis que cette envie est là, vous remarquez beaucoup plus de ce type de véhicule dans la rue ? C’est le SAR qui vous donne de petits coups de coude « Hey, regarde. Il y a la voiture de tes rêves là ».

 

Résumons

Le SAR est un poste de commandement sophistiqué qui a accès aux informations intérieures et extérieures à notre corps. Il filtre, écoute nos émotions, déclenche des actions INCONSCIEMMENT,…

C’est fantastique car nous pouvons le programmer pour qu’il nous aide à atteindre nos objectifs.

Alors, prenez une feuille et imprégnez-vous de ce que vous VOULEZ ATTEINDRE. Imaginez, ressentez. Et choisissez consciencieusement vos croyances : vous vous croyez nul(le) ? le SAR vous apportera des preuves que c’est vrai…mais si vous croyez en vous, il en fera autant et vous serez motivé !

Prêt à devenir le (T)SAR de votre vie ?

 

Source : « La réponse » d’Allan et Barbara Pease (disponible sur amazon.fr)

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂