Découverte majeure d’un lien entre le cerveau et le système immunitaire

Les chercheurs de l’Université de Virginie ont fait une découverte majeure pour la compréhension du corps humain : il existe un lien direct entre le cerveau et notre système immunitaire.

La découverte de ce chaînon manquant a de profondes implications pour le traitement des maladies neurologiques telles que l’autisme, la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques.

Voici une représentation du système lymphatique avant (à gauche) et après.

 

nouvelle carte du système lymphatique

 

Les vaisseaux lymphatiques reliés au cerveau ont été difficiles à détecter car ils sont très proches des vaisseaux sanguins. C’est une astuce d’un stagiaire post-doctorant, Antoine Louveau, qui a permis cet exploit.

 

De lourdes implications

Cette découverte a de profondes implications pour le traitement des maladies neurologiques telles que l’autisme, la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques.

Par exemple, pour la maladie d’Alzheimer.«Dans la maladie d’Alzheimer, il y a des accumulations de gros morceaux de protéines dans le cerveau», a déclaré Jonathan Kipnis, professeur au Département des neurosciences de l’Université de Virginie.”Nous pensons qu’ils peuvent être accumulés dans le cerveau parce qu’ils ne sont pas éliminés efficacement par ces vaisseaux.”

Il a noté que les vaisseaux avaient un aspect différent avec l’âge, de sorte que le rôle qu’ils jouent dans le vieillissement est une autre voie à explorer.

Et il y a un énorme éventail d’autres maladies neurologiques, de l’autisme à la sclérose en plaques, qui doit être réexaminé à la lumière de la présence inattendue de ces vaisseaux lymphatiques.

 

De l’espoir donc.

Et des manuels scolaires à corriger.

 

Source et Nature

 

Ressource supplémentaire :

Le système lymphatique 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.