“Je me sens bien” : une phrase essentielle pour faire durer les instants de bonheur et de sérénité selon les neurosciences

%22je-me-sens-bien%22-une-phrase-essentielle-pour-faire-durer-les-instants-de-bonheur-et-de-serenite-selon-les-neurosciences

“Je me sens bien”. Cette phrase au présent est moins anodine qu’il n’y parait.

En évoquant nos sensations et nos émotions positives du moment, nous en augmentons l’effet et aidons notre cerveau à les mémoriser. C’est d’autant plus important de pratiquer ainsi qu’il est plus difficile de garder un souvenir agréable qu’on souvenir désagréable. De plus, nous devons sans cesse lutter contre les tendances négatives (et automatiques) de notre cerveau qui cherche sans cesse à nous protéger des dangers (réels ou interprétés).

Comme l’expliquait Rick Hanson,

Le cerveau agit comme du Velcro avec les expériences négatives et comme du Téflon sur les expériences positives.

Donc, comme nous ne pourrons de toute façon pas éviter les expériences douloureuses, il est important de nous entrainer à nous concentrer sur les expériences positives et de nous en imprégner émotionnellement.

 

S’imprégner des expériences positives

Voici la technique de Thich Nhat Hanh pour faire durer ces expériences positives :

Faites pause quand vous ressentez de la joie ou du bonheur et pratiquez cet exercice :

“J’inspire, je suis conscient(e) de la sensation de joie en moi ;

J’expire, je souris à la sensation de joie en moi.

J’inspire, je suis conscient(e) de la sensation de bonheur en moi ;

J’expire, je souris à la sensation de bonheur en moi.”

 

Ceci permettra de faire durer l’expérience et de créer un ancrage suffisamment fort pour augmenter votre niveau de bonheur sur la période qui suivra. A pratiquer régulièrement.

 

Comment créer des expériences positives ?

Il se peut que vous ne parveniez pas à ressentir du bonheur ou de la joie ou à capter ces moments. Dans ce cas, sachez que vous pouvez générer vos propres expériences positives. En puisant :

  • Dans votre environnement actuel : vous êtes peut-être sur une chaise confortable, vous voyez les arbres à l’extérieur, vous entendez un son qui vous plait, vous voyez un tableau aux couleurs attrayantes,… levez les yeux, explorez votre environnement et observez ce qui provoque un écho positif en vous. Ce sont autant d’expériences positives sur lesquelles vous pouvez vous arrêter et ressentir de la gratitude.
  • Dans les événements récents : qu’est-ce qui vous a fait du bien récemment ? qu’est-ce qui aurait pu mal tourné mais qui s’est déroulé normalement ? Pour garder une trace de ces moments, pourquoi ne pas établir une liste à la façon de ce livre
  • Dans vos qualités personnelles : que savez-vous faire ? quelles sont les forces et vertus qu’on vous reconnait ? qu’aimez-vous faire ? La prise de conscience de ces qualités (et leur utilisation) est une expérience positive.
  • Dans le passé : le passé est une malle au trésor pour peu que nous cherchions. Utilisez des photos pour faire remonter à votre conscience les expériences positives.
  • Dans l’avenir : imaginez un événement positif qui surviendra plus tard dans la journée et transformez-le en sentiment agréable pour vous. Projetez-vous plus loin si besoin. Imaginez que vos projets se réalisent.
  • Dans le partage : parler d’une expérience positive commune à quelqu’un est une expérience positive renforcée par l’empathie.
  • Dans l’attention aux autres : penser à des amis, parler gentiment, se montrer généreux sont des occasions d’expériences positives.

 

Références :

Le cerveau du bonheur (Rick Hanson)

Prendre soin de l’enfant intérieur (Thich Nhat Hanh)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.