La façon dont nous parlons détermine notre motivation

Vous avez particulièrement apprécié l’article dans lequel nous évoquions le conseil de Marshall Rosenberg sur le fait de nous exprimer positivement pour éviter de ressentir de la contrainte et ainsi développé notre épanouissement en remplaçant par exemple « je dois » par « je choisis ».

Sur ce modèle, je vous propose de découvrir d’autres nuances de langage qui révèle ou déclenche une certaine forme de motivation (intrinsèque ou extrinsèque).

« Révèle » car elles symbolisent notre état d’esprit, nos croyances limitantes, notre niveau de confiance et la pression sociale.

« Déclenche » car en transformant notre façon de nous exprimer, nous modifierons notre ressenti et notre motivation.

 

 

Inspiration : Whitney Hawkins

1 réponse

  1. Pierre Rondeau dit :

    Hello !

    Merci pour ce partage d’informations !

    Effectivement je dois dire que je ressens plus de motivation et j’ai même tendance à beaucoup plus faire les choses quand je me dis que je choisis de le faire, que je le veux et que je le peux ! 😉

    À bientôt,

    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.