« Le jour où il a suivi sa valise » : une BD « feel-good » qui réveille !

Nous sommes nombreux à sentir que notre vie n’est pas telle que nous le souhaiterions vraiment. Morne, répétitive, énervante, frustrante, décevante,… Cette insatisfaction est un message et une énergie pour changer comme nous l’apprend cette magnifique BD « Le jour où il a suivi sa valise » !

Nous sommes englués dans des routines, trompés par des interprétations, convaincus et manipulés par des croyances et des avis pourtant erronés telles que « je n’ai aucun sens de l’orientation », « je ne suis pas capable de faire ceci » , « Si je dis « non » on ne m’aimera plus » , »Je n’ai pas le droit de croire en mes rêves », …

Notre cerveau a un programme établi depuis l’enfance qui filtre le monde qui nous entoure. Ce programme n’est pas forcément bénéfique pour nous.

Il est temps de se réveiller et de nous lancer dans une reprogrammation salvatrice. Car nous n’avons qu’une seule vie !

C’est cette prise de conscience que permet la BD que je vous propose de lire : « Le jour où il a suivi sa valise ». Elle n’usurpe pas son appellation « feel good » car elle nous offre un voyage initiatique qui laisse de brillantes traces et rend heureux. C’est encore mieux qu’une séance de coaching !

Voici l’histoire :

Guillaume et sa compagne Solène se joignent à un « voyage méditatif » à Bali. Mais à l’arrivée, plusieurs bagages ont été égarés… Guillaume propose de les attendre seul, avant de rejoindre le reste du groupe. 
En compagnie des valises perdues, d’un papi balinais au sourire communicatif et d’une « évaporée » japonaise, Guillaume va entreprendre une équipée insolite, marquante et formatrice. Sa vision de lui-même et du monde en sera changée à tout jamais… car après tout, n’est-ce pas ce que l’on croit qui devient notre réalité ? 

 

Ce voyage et ces « hasards » (en sont-ce vraiment ?) vont permettre à Guillaume de remettre en question ces croyances et sa vision de lui-même pour enfin oser devenir celui qui l’aidera à « évoluer » car nous avons tous cette ressource en nous.

Les personnages de cette aventure un brin spirituelle sont attachants. Les décors font souffler un vent d’évasion rafraîchissant et optimiste. Quant au récit, il résonnera en vous, créant une vibration qui grandira au fil de la lecture.

Une fois la dernière page tournée, la motivation pour changer sera bien là, ouvrant une voie pour nous transcender, en commençant par transformer nos croyances et à réfuter les messages subliminaux et autres étiquettes dont on nous a affublés. Pour commencer, ce sont de petites actions qui seront à semer comme des graines d’espoir et de joie.

Mission accomplie !

« Le jour où il a suivi sa valise » de Beka Marko Maëla est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.