Les manifestations de l’hypersensibilité (+ solutions pour mieux la vivre)

Je vous invite à découvrir un ouvrage qui a l’immense mérite de poser des mots sur le vécu des personnes hypersensibles et de proposer des solutions pour mieux vivre au quotidien : « Hypersensibles : trop sensibles pour être heureux ? » de Saverio Tomasella, psychanalyste et docteur en sciences.

« Souvent, la personne « hypersensible » peut en arriver à craindre – à tort- d’être « anormale » ou « folle ». Certaines personnes de son entourage peuvent chercher à le lui faire croire, car elle ne correspond pas aux « standards  de la société. »  

 

 

Selon l’auteure, voici les signes de l’hypersensibilité :

  • Rechercher l’authenticité
  • Apprécier la beauté et plus particulièrement la beauté de la nature
  • Se réjouir du bonheur des autres. Être sociable, joyeux, enthousiaste.
  • Être affecté par les souffrances, les malheurs et les détresses d’autrui.
  • Percevoir tout sans filtre, sans protection. Être perméable à tout.
  • Sentir monter des bouffées d’émotions imprévisibles.
  • Vouloir tout le temps faire plaisir aux autres.
  • Avoir peur de décevoir et d’être rejeté.
  • Avoir besoin de temps pour réfléchir et de solitude pour se retrouver.
  • Être dépendant de l’affection d’autrui et avoir peur d’être abandonné.
  • Être vif, susceptible, facilement irritable et contrarié.
  • Se sentir profondément déstabilisé par les critiques et la contradiction.
  • Être rapidement submergé par la honte.
  • Ressentir de la culpabilité pour presque rien.
  • Être soudainement pris de panique.
  • Être sur ses gardes. Se croire maudit et persécuté.
  • Rechercher le silence, la lenteur et le calme.
  • Eviter les disputes et les conflits.
  • Chercher à se cacher, se replier sur soi, fuir les autres.
  • Sentir son identité vaciller pour des motifs apparemment anodins.
  • Avoir une mauvaise image de soi et une faible estime

On comprend, au fil des pages, que l’hypersensibilité a tous les traits d’une humanité exacerbée qui nécessite l’utilisation de méthodes pour diminuer la souffrance engendrée et la transformer en force.

Ainsi, il s’agira de vivre nos émotions au lieu de les subir, notamment en les identifiant et en les verbalisant. Car poser des mots sur un ressenti permet d’en diminuer l’intensité. (voir le vocabulaire des émotions + méditation des émotions).

Le recours à la pleine conscience du corps et des pensées sera aussi un moyen de couper les ruminations mentales (voir cet article).

Ajoutons à cette approche un travail sur l’estime et l’affirmation de soi (voir cet article).

Toutes ces stratégies trouvent une excellente mise en application dans la communication non-violente de Marshall B. Rosenberg (voir cet article).

 

« Hypersensibles : trop sensibles pour être heureux ? » de Saverio Tomasella est disponible en livre de poche sur :

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂