Cerveau : 4 excellentes raisons de lire de la grande littérature

 

Du point de vue des neurosciences, nous avions déterminé dans cet article que la lecture :

– nous permet de vivre des expériences inédites en activant les mêmes zones du cerveau qui s’activeraient si nous vivions réellement l’expérience.
– développe notre empathie et notre capacité à comprendre la psychologie des personnes avec qui nous interagissons.

Le cerveau ne fait aucune différence entre ce que nous imaginons et ce que nous vivons réellement.

Dans la vidéo que je vous ai retranscrite aujourd’hui, vous trouverez 4 arguments qui abondent dans ce sens.

De quoi convaincre n’importe qui de se précipiter dans une librairie. 🙂

read-369040_1280

1 Elle vous fait gagner du temps

La littérature représente un énorme gain de temps, car elle nous donne accès à une gamme d’émotions et d’événements qu’il vous faudrait des années, des décennies, des millénaires à expérimenter.

La littérature est le plus grand « simulateur de réalité» qui existe, une machine qui vous confronte à infiniment plus de situations que celles que vous rencontrerez en une vie.

Elle vous permet – en toute sécurité – de savoir ce que c’est que de divorcer.

Ou assassiner quelqu’un et sentir des remords.

Ou décoller dans le désert.

Ou faire une terrible erreur tout en gouvernant votre pays.

Elle vous permet d’accélérer le temps: pour voir le cycle de la vie de l’enfance à la vieillesse.

Elle vous donne les clés du palais, et d’innombrables chambres, afin que vous puissiez évaluer votre vie par rapport à celle des autres.

2 Elle vous rend humainement meilleur

La littérature est magique. Elle facilite l’empathie en vous donnant accès à un point du vue différent du vôtre.

Elle nous permet de considérer les conséquences de nos actions sur les autres en nous projetant.

Et elle nous montre des exemples de bonté, de générosité et des gens sympathiques.

La littérature est généralement opposée au système de valeur dominant, celui qui récompense l’argent et le pouvoir.

Les écrivains sont de l’autre côté, ils nous font apprécier les idées et les sentiments qui sont d’une importance profonde, mais pas assez « commerciaux » pour être communiqués dans les médias.

 

3 C’est un remède à la solitude

La grand littérature fait écho en nous.

Nous trouvons dans les livres la description de qui nous sommes réellement et des événements qui sont en fait décrits avec une sincérité très différente de ce qu’offre une conversation ordinaire.

Dans le meilleur des livres, c’est comme si l’auteur nous connaissait mieux que nous-mêmes.

Il trouve les mots pour décrire des expériences particulières de notre vie intérieure: la lumière sur un matin d’été, les sensations d’un premier baiser, l’envie quand un ami nous a parlé de sa nouvelle affaire, la nostalgie ressentie dans le train, en regardant un autre passager à qui nous n’avons jamais osé parler.

Les écrivains ouvrent les cœurs et les esprits – et nous donnent des cartes afin que nous puissions voyager en toute quiétude.

 

4 Elle vous prépare à l’échec

Toutes notre vie, l’une de nos plus grandes craintes, c’est de ne pas réussir …

Chaque jour, les médias nous emmènent dans des histoires qui évoquent ces échecs.

Fait intéressant, la littérature évoque aussi massivement l’échec.

D’une manière ou d’une autre, un grand roman, une pièce de théâtre et de nombreux poèmes parlent des gens qui ont échoué, qui laissent tomber leurs partenaires, ou qui sont morts après avoir cumulé quelques dettes.

Mais les grands livres ne jugent pas aussi durement que les médias.

Ils évoquent la pitié pour le héros et la peur que nous ressentons de détruire nos vies.

 

 Vous avez des romans à nous conseiller ?

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂