Le tabagisme et la dépression sont étroitement liés.

Malcolm Gladwell consacre dans son livre « Le point de bascule » un chapitre au tabagisme et à ses liens étroits avec la dépression. Il en découle une solution pour arrêter de fumer. Je la partage avec vous.

smoke-316497_1280

Dans les années 1980, une compagnie pharmaceutique testait au niveau national un nouvel antidépresseur (le buproprion) quand elle a commencé à recevoir des rapports sur le tabagisme :

« Apparemment, les malades disaient ne plus avoir le goût de fumer, avoir réduit leur consommation de tabac, ne plus trouver la cigarette aussi bonne qu’avant,…se rappelle Andrew Johnston, qui dirige la section de psychiatrie de la société. »

 

Il  s’est avéré que le bupropion fonctionnait comme un substitut de la nicotine.

 

« La dopamine libérée par la nicotine va directement dans le cortex préfrontal du cerveau qui est le centre du plaisir. C’est pourquoi les gens associent un sentiment de bien-être à la cigarette et ont tellement de difficulté à l’abandonner. Comme la nicotine augmente également le taux de noradrénaline, les gens qui cessent de fumer deviennent agités et irritables parce qu’ils sont en manque de cette substance. L’antidépresseur agit sur ses deux plans. En augmentant le taux de dopamine, il diminue l’envie de fumer, et en fournissant une certaine dose de noradrénaline, il diminue les symptômes du sevrage.« 

Pour confirmer cette connotation, le bupropion a été testé auprès de fumeurs invétérés dans le cadre d’un programme anti-tabac.

Parmi ceux qui ont reçu un placebo, 23% ont cessé de fumer au bout de 4 semaines.

Parmi ceux qui ont reçu un patch à la nicotine, 36% ont cessé de fumer au bout d’un mois.

Parmi ceux qui ont pris l’antidépresseur et le patch, 58% ont cessé de fumer au bout d’un mois.

 

Comme le précise l’auteur, les médicaments à la sérotonine n’aident pas les gens à cesser de fumer, car ils ne parviennent pas à remonter le moral comme la nicotine

La dépression est un déclencheur du tabagisme. La traiter permet de lutter l’accoutumance liée au tabac.

 

Conclusion :

Si vous souhaitez arrêter de fumer ou aider quelqu’un à arrêter, lancez-vous dans un programme anti-déprime (autour de la psychologie positive) .

 


 

Quelques mots sur « Le point de bascule : Comment faire une grande diffèrence avec de très petites choses. de Malcolm Gladwell.

Malcolm Gladwell est historien et journaliste. Il signe avec ce livre un véritable succès (5 millions de ventes). Le sujet est ce fameux point bascule qui explique l’émergence des modes, des tendances. Il s’appuie sur l’analyse de cas tels que la criminalité, le tabagisme, la religion ou encore l’édition. Il en découle un schéma précis basé sur des changements infimes. Passionnant. Disponible sur Amazon.fr .
  Le point de bascule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.