Mon avis sur « Les dieux voyagent toujours incognito » de Laurent Gounelle

les dieux voyagent toujours incognitoLe titre de ce roman de Laurent Gounelle est un clin d’oeil à la citation d’Albert Einstein :

Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.

Nous débutons donc avec une excellente référence !

 

Alan Greenmore s’apprête à se donner la mort en se jetant de la Tour Eiffel quand il est sauvé par un étrange personnage qui lui propose une sorte de pacte.

Suivent alors de nombreux défis imposés par ce mystérieux Yves Dubreuil, défis qui laissent le doute s’immiscer quant aux véritables intentions du « sauveur ».

Outre le scénario palpitant (et la fin étonnante), ce roman est aussi (et surtout) un guide en développement personnel. Yves Dubreuil (faux nom) y joue le rôle du richissime coach aux méthodes expéditives qui obligent un Alan Greenmore pétri de peurs et de préjugés à se dépasser pour enfin révéler au monde (et à lui-même) qui il est.

Paris_-_Salon_du_livre_2013_-_Laurent_Gounelle_001

Laurent Gounelle

 

« Les dieux voyagent incognito » est motivant car on s’identifie aisément au « héros » et on ne peut éviter de reconnaitre les personnages qui gravitent autour : du PDG acariâtre, orgueilleux et froid à la propriétaire dont l’existence tourne autour d’une ligne de conduite qui consiste à pourrir la vie des autres.

Au fond, nous comprenons que pour avancer vers le bonheur, nous devons :

– nous fixer des défis qui nous transcendent

– se concentrer sur ce que nous voulons plutôt que ce que nous ne voulons pas

– remettre en question nos croyances limitantes

– faire preuve d’audace

– cesser de cacher nos idées par crainte de la critique ou du conflit

– apprendre des méthodes efficaces (se synchroniser avec son interlocuteur pour mieux communiquer avec par exemple)

– penser avec son coeur plutôt qu’avec sa tête

– comprendre que ce que nous appelons hasard est le nombre d’opportunités que nous parvenons à nous créer en agissant selon nos convictions profondes

– assimiler le fait que le passé n’est plus modifiable et que le futur se construit au présent

– ne pas hésiter à demander de l’aide

– trouver un modèle/mentor bienveillant…

– être bienveillant envers soi-même et s’autoriser à échouer

– agir, agir, agir (pour se libérer)

 

Bref, « Les dieux voyagent toujours incognito » est un roman à tiroirs qui invite au questionnement et à l’action.

Bravo et merci Mr Gounelle.

 

« Les dieux voyagent toujours incognito » est disponible sur Amazon.fr ou Fnac.com.

FNAC

 

4ème de couverture :

Les dieux voyagent toujours incognito

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.