Les dangers de l’effet Pygmalion

Ce que vos parents et vos enseignants ont pensé de vous a peut-être influencé une grande partie de votre vie. C’est ce que l’on appelle l’effet Pygmalion.

Isabelle Filliozat le définit ainsi dans son livre « fais-toi confiance » :

"C'est la tendance à se conformer inconsciemment à l'image que l'autre a de nous."

 

Et par l’autre, comprenez toutes les personnes qui ont gravité et qui gravite autour de nous : professeurs, parents, patrons…

Si un enseignant croit un élève intelligent, celui-ci brillera.

A l’inverse, si un enfant est considéré comme un cancre, il se comportera ainsi.

Et ce, de manière totalement inconsciente. Et ceci est valable aussi pour les « croyances populaires ». Ainsi, la société véhicula (et véhicule encore) des idées telles que « les femmes sont inférieures aux hommes, elles sont moins intelligentes. » Et les femmes se conforment donc à ces attentes…

Et c’est ainsi que des filles abandonnent des filières scientifiques (voir cet article), ou encore que Ludovic, pourtant excellent joueur de tennis, ne parvient pas à remporter de tournois car il s’interdit de dépasser son père qui le terrorise.

 

Ce que je tiens à vous faire comprendre dans cet article est que :

1) les préjugés nous empêchent de montrer tout notre potentiel. Nous devons croire en nous de manière absolue.

2) le phénomène est pernicieux car totalement inconscient. Seul un acte conscient permet de redresser la barre (notre volonté de croire en nous).

3) il est préférable de rester hermétique aux croyances populaires limitantes (« Tout le monde sait que… »)

4) qu’il faut soi-même croire au potentiel de nos enfants, collègues, conjoints, employés. C’est le meilleur moyen de contribuer à leur épanouissement.

 

Le quatrième est vraiment la pierre angulaire de la transformation.

Nous devons croire en nous et nous entourer de personnes qui y croient pour devenir ce que nous sommes.

Sinon, nous deviendrons ce qu’ils pensent que nous sommes. Et nous ne serons même pas conscient de passer à côté de notre vie.

 

bouton sur le siteRetrouvez les meilleures citations de « Fais-toi confiance » d’Isabelle Filliozat ici.

On nomme effet Pygmalion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.