L’effet nocebo et l’influence des médias sur notre inconscient

people-314481_1280

L’effet nocebo est l’inverse de l’effet placebo que vous connaissez bien. Ce dernier nous guérit tandis que l’autre…

Ces effets sont la preuve de l’influence des croyances et de l’auto-suggestion sur notre état de santé mentale et physique.  

En effet, si on se croit en bonne santé ou si on se persuade qu’un médicament va nous guérir, il y a de fortes chances que cela arrive réellement ou que cela facilite le processus de guérison.

Ce principe d’auto-suggestion est notamment la base de la méthode Coué (dont je vous parlais ici). C’est puissant dans la mesure où une information assimilée de manière consciente s’imprime dans l’inconscient qui, on le sait, est aux commandes de nos vies 95% du temps.

 

Donc, au plus nous sommes exposés à des informations positives, au plus nous construisons des croyances positives, au plus notre inconscient s’arrangera pour viser ces croyances positives. C’est ainsi que des personnes qui se savent chanceuses, le sont vraiment. Et celles qui absorbent un placebo au lieu d’un médicament, voient une amélioration de leur état de santé. Ce n’est pas magique, il s’agit simplement du pouvoir de notre inconscient.

 

La manipulation de masse et l’effet nocebo

Admettons que nous soyons exposés à des critiques constantes, des informations négatives, des insultes, etc. Même si nous partons d’un solide potentiel de confiance en nous, notre inconscient va progressivement s’imprégner de cette mauvaise matière et la retranscrire sur nos pensées, nos actes et finir par dégrader notre santé (via un fléchissement des défenses immunitaires par exemple).

Or, c’est exactement ce que font de nombreux médias. Ils alimentent la sinistrose et l’anxiété. Pourquoi ? Parce c’est rentable. Nous sommes naturellement attirés par les informations négatives que le cerveau retient plus facilement car elles peuvent être sources de dangers mortels. Normal, les êtres humains auraient disparu rapidement de la planète sans cela. Sauf que de nos jours, paradoxalement, ces informations négatives dont on nous abreuve nous tuent. Je pèse mes mots. Elles nous rendent pessimistes et nous exposent à des immuno-depressions par excès de stress.

Par conséquent, je vous conseille de faire un test pendant 21 jours :

  • Faites une diète de l’actualité : n’écoutez plus les infos, ne lisez plus les forums qui ont pour thème l’actualité, désabonnez-vous des pages Facebook des médias « à risques », supprimer les notifications « news » sur votre smartphone.
  • Lisez plutôt des romans ou des livres sur de l’actualité positive. Créez votre propre flux d’informations positives en rapport avec ce qui déclenche chez vous des émotions positives.
  • Ne commentez plus l’actualité négative devant la machine à café, avec vos voisins ou devant vos enfants. Il y a plein d’autres sujets à aborder à part ceux-là !
  • Transformez vos phrases négatives en phrases positives. Dites « je suis… » au lieu de « je ne suis pas… ».
  • Répétez-vous des allégories ou des citations positives telles que celles que vous trouverez sur le site.

« Si je peux le croire, je peux le réaliser. »

« Tous les jours, à tous les points de vue, je vais de mieux en mieux. »

 

C’est ainsi que vous programmerez votre inconscient pour voir la vie du bon côté. Mais attention : soyez persévérant car les mauvaises habitudes sont coriaces.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.