Pour avoir confiance en nous, OSONS plus !

 

Pour avoir confiance en nous, OSONS plus !


fais toi confianceIsabelle Filliozat a consacré un livre complet à la confiance en soi. Il se nomme justement « Fais-toi confiance ». Je l’ai d’ailleurs glissé sans hésiter dans ma sélection de 3 livres consacrée à ce sujet tant il est inspirant !

Parmi les solutions que l’auteure nous propose, se trouve « l’audace » ou autrement dit « oser » ou encore « prendre des risques ».

Mais commençons par un petit ajustement de langage en remplaçant « prendre des risques » par « tenter sa chance ». Psychologiquement, je préfère. Cette formulation permet de conjurer la peur d’échouer pour laisser émerger l’espoir de réussir. Et c’est encore mieux quand nous l’exprimons à la première personne :

JE tente ma chance.

De petits objectifs personnels

Isabelle Filliozat conseille de tenter notre chance le plus possible en se fixant de petits objectifs façon kaizen. L’idée est d’avancer pas à pas en s’inscrivant dans l’action plutôt que dans la réflexion et ainsi court-circuiter la ronde des pensées abstraites alimentée par des croyances limitantes et des peurs.

Mais attention, en guise de règle, ces objectifs ne doivent concerner que nous !

Exemples :

Je parle à 3 personnes que je ne connais pas.

J’ose dire « non » à mon chef, à mon conjoint, etc.

Je partage un de mes projets avec deux personnes.

Je souris (et oui, pour certain(e)s, c’est une épreuve).

Je complimente une/un collègue.

Je change de look.

 

Parmi les objectifs inadaptés car dépendant d’autres personnes que nous, nous avons :

Audrey me téléphone.

J’obtiens une augmentation.

Je suis choisi pour réaliser le dossier X.

Je suis apprécié par tous.

Avec cette technique des objectifs personnels réguliers, nous apprenons à mesurer nos forces, à nous responsabiliser et à établir des feedback simples.

Ce que je nomme feedback est le bilan de nos actions.

« J’ai tenté ceci mais cela n’a pas fonctionné…pour le moment. Que s’est-il passé exactement (factuellement)? Comment faire mieux dès la prochaine fois ? Les objectifs sont-ils adaptés à mes compétences et mon expérience ? Partons sur ce nouvel objectif maintenant. »

Et hop, nous voilà avec un nouvel objectif et une chance toute neuve de réussir.

 

Ecrivons

L’écriture donne du sens à nos pensées qui orientent nos actions, même inconsciemment. Ainsi, écrivons clairement nos objectifs et détaillons notre expérience en narrant les actions entreprises (à la première personne). N’hésitons pas à noter aussi nos sentiments et notre ressenti, ainsi que nos intuitions qui sont de véritables alliés pour peu qu’on leur prête l’oreille.

Cet exercice d’écriture permet aussi de pratiquer la dissociation. En relisant, c’est comme si nous nous observions d’un point de vue extérieur. Ce changement de perspective est propice à l’éclosion d’idées innovantes pour avancer car nous sommes moins affectés émotionnellement.

Fêtons les victoires

Lorsque nous parvenons à réaliser un objectif, faisons une pause, félicitons-nous et fêtons dignement l’évènement. C’est en faisant durer ce plaisir que nous renforcerons d’autant plus notre confiance en nous et ferons le plein d’émotions positives.

 

Pour clore cet article qui, je l’espère, vous aura aidé, je vous invite à regarder cette vidéo sur l’idée de la zone de confort et j’attends avec impatience vos premiers messages sur les chances que vous avez su saisir…dès demain ! A très bientôt et n’oubliez pas de choisir de croire en vous.

« JE choisis de croire en moi. »

 

 

« Fais-toi confiance » d’Isabelle Filliozat est disponible sur Amazon.fr, fnac.com ou chez  votre libraire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.