Outil : le tableau pour dépasser ses peurs

Le meilleur remède à la peur est l’action.

 

Prenez une feuille, partagez-la en deux colonnes (ou 3 colonnes avec une colonne « réalisation » si vous préférez). Ecrivez ce qui vous inquiète ou vous fait carrément peur dans la colonne de gauche.

Notez dans la colonne de droite toutes les actions que vous entreprendriez si vous n’aviez pas cette peur. Ecrivez vraiment TOUTES les actions possibles et imaginables.

Astuce : Pour remplir cette colonne, demandez-vous : « qu’est-ce que cette peur m’empêche de faire ? » puis transformez votre phrase en affirmation positive : « je ferais ceci ou cela ».

Lorsque vous sentirez une envie de réaliser une ou plusieurs de ces actions au moment de l’écriture ou de la relecture, passez immédiatement à l’action, sans réfléchir.

Astuce : vous pouvez aussi remplacer la phrase « je ferais ceci ou cela » par « j’ai (vraiment) envie de faire ceci ou cela ».

tableau-des-peurs

Explications :

L’envie porte vers l’objectif derrière la peur. En procédant ainsi, vous pourrez donc vous focaliser sur cette envie (émotion et visualisation positive) qui sera le moteur d’une action presque inconsciente liée à l’excitation de l’accomplissement.

Et au fur et à mesure de vos réussites, vous vous attaquerez aux peurs que vous ne parvenez pas encore à surmonter.

 

Attention : nous évoquons ici surtout les peurs irrationnelles qui nous causent des tourments. Car, à la base, la peur est une émotion utile qui nous évite par exemple de nous jeter d’un pont sans élastique ou qui déclenche un réflexe de fuite face un véritable danger. L’objectif de ce tableau est par conséquent de dépasser les peurs qui font obstacle à notre épanouissement et non d’anesthésier la peur.

 

Ainsi dans ce processus de dépassement des peurs, vous aurez suivi les étapes suivantes :

  • écriture de ce qui vous fait peur :
    Plusieurs intérêts à cela :
    – la peur est acceptée et verbalisée, l’intensité de l’émotion diminue (prouvé par les neurosciences)
    – sur la page, certaines peurs perdent déjà de leur pouvoir (l’écriture permet de rationaliser)
    – écrire donne du sens aux pensées et diminue les ruminations mentales (on a ainsi plus d’énergie psychique pour agir)
  • focalisation sur le résultat voulu via l’envie : le fait de porter notre attention sur ce que nous souhaitons en écoutant notre envie donne de l’énergie pour avancer vers un objectif que notre cerveau nous aidera à atteindre.

Etape supplémentaire : souriez lors de la seconde étape. Le sourire a un effet rétroactif qui change positivement la tonalité de nos pensées.

 

L’autre avantage de ce tableau est le renforcement de la confiance en soi lorsque nous relirons nos actions et réussites. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.