Pour une vie saine, ayons un but altruiste

J’ai découvert un article intéressant dans le magazine Psychologie Positive N°28 à propos des choix conscient et inconscient que nous faisons pour rester en bonne santé.

Le résultat d’une étude menée par Yoona Kang, psychologue et chercheuse à l’université de Pennsylvanie a démontré que les personne qui ont un objectif dénué d’égoïsme font de meilleurs choix pour rester en bonne santé.

Pour rester en bonne santé, les quelques recommandations telles que prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, éviter l’alcool et le tabac, manger une pomme au lieu d’un désert saturé en sucre,…se heurtent à un conflit dans le cerveau entre « facilité » et « santé ».

Les personnes ayant pris part à l’étude qui avaient un but montraient moins de réticence à opter pour des alternatives saines car les zones du cerveau dédiés aux conflits étaient moins actives chez elle.

Quant à la nature de ces buts, il s’agit d’objectifs qui nous transcendent et ont une vertu altruiste.

Ce type d’objectif est préférable aux objectifs plus centrés sur soi comme être célèbre, gagner de l’argent,…

La bonne nouvelle est que chacun d’entre nous peut se créer des objectifs altruistes dès aujourd’hui.

Il en va de notre santé et des choix inconscients que nous ferons alors.

Avez-vous des objectifs en tête ? écrivez-les sur un cahier afin de multiplier vos chances de les atteindre.

 

Source :

Psychologie positive magazine n°28 (novembre décembre 2019)

« Purpose in life conflict-related neural responses during health decision-making », Health Psychology vol 38 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.