Comment avoir confiance en nos compétences ?

fais toi confianceLes compétences ne sont pas innées, elles s’acquièrent avec le temps et à force d’entrainement.

Il est bon de prendre conscience de ce fait.

Ce qui est normal et même sain, comme le précise Isabelle Filliozat, est d’éprouver un doute face à des expériences inédites et même de se sentir bloqué juste avant une première fois.

Cette peur est logique et le stress qu’elle génère est tout aussi naturel. Souvenez-vous de l’explication qu’en donnait la psychologue Kelly Mc Gonigal dans ce passionnant TEDx :”Le cœur qui bat la chamade vous prépare à l’action.Si vous respirez plus vite, il n’y a aucun problème. Ça apporte plus d’oxygène à votre cerveau.” Le stress nous prépare à l’action et mobilise les ressources nécessaires à la réussite.

 

Changer la question pour modifier notre perspective

Isabelle Filliozat nous conseille de modifier la question que nous nous posons. Au lieu de nous demander si nous avons la compétence, interrogeons nous sur comment acquérir cette compétence.

Ainsi, le cerveau sera mobilisé autour d’objectifs précis et ce processus démystifiera la peur de l’échec pour s’orienter vers des étapes qui nous mèneront à la solution. La projection d’une action future calme les ruminations.

 

Et pour les enfants ?

Après la phase du non, vers deux ans et demi, trois ans, l’enfant a besoin de sentir son pouvoir sur les choses. C’est sa phase “je fais tout seul” : manger tout seul, s’habiller tout seul, etc. C’est à ce moment que les parents doivent lâcher-prise et le laisser mesurer ses capacités. Pour cela, l’enfant doit recevoir explicitement la permission d’explorer, d’échouer et de recommencer. Les parents se doivent donc de l’encourager et de ne surtout pas le juger,l’étiqueter, lui asséner des phrases assassines et se substituer aux actions qu’il est capable de mener par lui-même.

Ils doivent lui confier des tâches qui le feront se sentir utile et considéré et remarquer ses efforts en les décrivant. Ceci motivera l’enfant à persévérer et il gagnera progressivement de plus en plus en autonomie.

Ce sont ces réflexes qui alimenteront la confiance en soi et la prise d’initiatives tout au long de sa vie.

 

Comment restaurer la confiance en vos compétences ?

Isabelle Filliozat nous donne des conseils avisés pour restaurer la confiance en nos compétences. Je me suis permis de compléter la liste :

  • faire un bilan de compétence.
  • s’inscrire à des activités physiques pour gagner en aisance avec notre corps.
  • apprendre à identifier et nommer les émotions que nous ressentons.
  • développer notre curiosité dans différents domaines.
  • identifier nos forces et les utiliser le plus possible.
  • établir une liste de tout ce que nous savons faire et de ce que nous aimerions savoir faire.
  • faire comme si (voir cet article).
  • lister les points forts d’une personne que nous admirons (voir cet article).
  • tenir un journal de nos actes et expériences : “qu’ai-je réalisé aujourd’hui ?”.
  • ne pas se comparer et suivre ses propres objectifs auto-concordants (voir cet article).

Les phrases à se dire et à dire aux enfants

Voici les phrases à se répéter et à répéter aux enfants afin qu’elles imprègnent l’inconscient.

Tu es capable.

Tu peux le faire.

Tu as les ressources en toi pour réussir.

Tu as le droit d’échouer.

Il est important de se tromper pour apprendre.

Plus je m’exerce, plus je deviens compétent.

J’ai le droit de ne pas être parfait.

J’ai le droit de faire des erreurs.

J’ai le droit d’échouer et de me relever.

Tu es capable.Tu peux le faire.Tu as les-3

Le livre à lire absolument et qui a fortement inspiré cet article :

“Fais toi confiance” d’Isabelle Filliozat (5,99€)

Il existe aussi une version audio si vous manquez de temps pour lire (disponible ici).

bouton commander sur amazonbouton acheter fnac

 

 

 

 

Nous travaillons en ce moment sur un ebook à propos de la parentalité “épanouie”.

Pour être informé de sa disponibilité, n’hésitez pas à vous abonner à cette newsletter dédiée aux parents :

[wysija_form id=”3″]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.