Pour dire adieu à la culpabilité…

petit cahier d'exercices pour vivre libre et cesser de culpabiliser

« Je m’en veux… »

Si vous ne vous sentiez pas coupable, qu’oseriez-vous faire ?

Ce petit cahier d’exercices pour vivre libre et cesser de culpabiliser d’Yves-Alexandre Thalmann est là pour nous aider à dire adieu à la culpabilité.

Au programme : prise de conscience, introspection, activités pratiques et…libération.

IMG_7082

Je vous propose une petite liste d’informations et d’inspiration à propos de l’ouvrage :

  • La culpabilité est différente de la honte. La culpabilité est relative à une faute que nous avons commise. La honte est associée au regard des autres.
  • Il existe une saine culpabilité liée à des torts réels, des fautes avérées. Elle nous évite de faire du mal à autrui et à soi.
  • Fuyons les culpabilisateurs qui essayent de nous faire nous sentir coupable pour nous manipuler.
  • Ayons conscience de notre pouvoir de ne pas nous sentir blessé par les autres. Refusons tout simplement d’être affecté.
  • Une citation : « ce n’est pas en réfléchissant sur la nature de la faute que l’on peut se libérer de la culpabilité morbide (la culpabilité morbide intervient quand nous croyons rendre malheureux les autres) ».
  • Identifions les phrases culpabilisantes : tu m’énerves, tu me rends malade, c’est de ta faute si…, à cause de toi, je… et répondons-y ainsi : « C’est ta façon de voir les choses » « J’entends que tu es déçu, mais je n’en suis pas responsable »
  • Se culpabiliser, c’est réécrire le passé en tenant le rôle principal car il est angoissant de constater que nous ne sommes que figurant dans le drame qui se joue…
  • Nous devons lâcher-prise et renoncer au sentiment de toute puissance illusoire qui nous incite à vouloir tout contrôler…et à s’en mordre les doigts quand cela ne se passe pas comme prévu.

IMG_7083

Bref, avec ce cahier d’exercice, vous acquerrez de précieuses connaissances sur le mécanisme de la culpabilité et des techniques pour la contourner (et ne plus la faire subir à votre entourage).

J’ai particulièrement apprécié les études de cas qui permettent de prendre du recul par rapport à notre situation et de changer de perpective pour opter pour de meilleures décisions.

Un achat indispensable pour se libérer et distinguer la culpabilité saine de la culpabilité inutile.

 

 

Disponible sur amazon.fr ,

fnac.com,

chez votre libraire.

Bonus :

Jean-Jacques Crèvecoeur, expert en développement personnel, nous apporte son éclairage et ses conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.