Le sang est un régulateur de la vie émotionnelle

 

Désiré Mérien, auteur du livre « Renaître par le souffle » nous explique pourquoi notre sang est un régulateur émotionnel.

Plus particulièrement, c’est le pH du sang qui influe sur cela.

Le pH dépend de la concentration en ions hydrogène. Il varie de 1 à 14. La neutralité est à 7.

Quand la concentration en ions hydrogène est forte, la substance est acide.

Le pH normal du sang se situe à 7,35 avec une variation entre 7,28 et 7,42.

À un niveau de pH de 7,35, l’hypothalamus, siège de notre cerveau émotionnel, est approvisionné par un sang qui favorise ses possibilités normales de réaction. 

Dans ce cas, l’hypothalamus déclenche une décharge immédiate, ce qui est le fonctionnement naturel.

Quand le pH descend en dessous de 7,35, les réactions hypothalamiques et les décharges émotionnelles s’effectuent plus lentement. Parfois, elles sont bloquées lorsque le pH diminue encore plus fortement.

À l’inverse, lorsque le pH s’élève de 7,35 vers 7,42, le sang devient légèrement plus alcalin et l’activité hypothalamique est suractivée. Il se produit alors des déblocages émotionnels plus fréquents. Ce qui est bénéfique à notre bien-être général.

Qu’est-ce qui influe sur le pH de notre sang ?

Le premier facteur est l’alimentation. Consommer des fruits et légumes apporte des sels minéraux qui accentueront la tendance alcaline du sang et par conséquent accélèrent les levées émotionnelles.

Ce constat est encore plus vrai pour les enfants et les adolescent en pleine croissance et dont le cerveau est encore immature.

Quand nous pratiquons le jeûne, ce sont les corps acides de l’organisme qui sont évacués . Le sang devient alors plus alcalin et nous parvenons à mieux libérer nos émotions.

À l’inverse le stress et le surmenage acidifient l’organisme. Le pH baisse et l’hypothalamus se rigidifie. Les émotions sont alors moins bien déchargées, l’énergie vitale circule mal ce qui peut être à l’origine de troubles psychosomatiques.

L’acidification du sang crée aussi des tensions dans les muscles.

 

Conclusion :

Consommons plus de fruits et légumes (bio) et adoptons des pratiques pour diminuer notre stress (vous en trouverez ici) afin que le pH de notre sang soit plus haut et facilite la libération émotionnelle.

 

Source : »Renaitre par le souffle » de Désiré Mérien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.