6 distorsions cognitives qui dégradent notre moral

Le terme “distorsion cognitive” a été introduit en 1967 par le psychiatre américain Aaron Beck, pionnier de la psychothérapie cognitivo-comportementale.

Il s’agit de façons négatives d’interpréter les expériences que nous vivons. Si nous n’y prenons pas garde, ces distorsions dégradent notre moral et nous poussent à déprimer par l’accumulation d’émotions désagréables.

Voici 6 distorsions illustrées :

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

Sources : “Que ferait Freud à ma place ?” de Sarah Tomley

Psychomodia.qc.ca

2 réponses

  1. Bouvet dit :

    Un peu poussé à l’extrême comme exemples

  2. Sliver dit :

    je fais ça tellement souvent … Je m’imaginais même que tout le monde pensait ainsi.

Répondre à Sliver Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.