Couple : Comment faire face à la jalousie

Commençons par une définition de la jalousie.

La jalousie est une émotion secondaire et représente des pensées et sentiments négatifs d’insécurité, de peur et d’anxiété concernant une perte anticipée de valeurs personnelles qu’un individu perçoit. La jalousie est un mélange d’émotions comme la colère, la tristesse, la frustration et le dégoût. La jalousie ne doit pas être confondue avec l’envie.(via)

couple-168191_1280

D’où vient la jalousie ?

Comme le précise Monique Ayoun sur le site psychologies.com, « d’après les psychanalystes, on n’aurait jamais été jaloux qu’une seule fois, dans sa toute petite enfance. Une jalousie si terrible qu’elle nous a marqués à vie. Lorsqu’on est jaloux, on ne ferait jamais que revivre cette douleur-là, celle du tout petit enfant qui ne supporte pas de voir sa mère se détourner de lui. Tout d’un coup, son monde s’écroule : il se sent abandonné, trahi. »

Voilà pour l’origine de la jalousie.

 

Nous avons donc appris à être jaloux. Il est temps de désapprendre.

 

En pleine crise : l’expression de la jalousie soulage

Il est préférable d’exprimer sa jalousie plutôt que de la réprimer (voir cet article pour l’explication). Mais attention, il ne s’agit pas de transformer la jalousie en agressivité ni violence. Le principe est de s’avouer que nous sommes jaloux, d’identifier et d’accepter précisément notre ressenti en y posant des mots et de maitriser notre imagination en lui confrontant des faits.

1) Reconnaitre la jalousie.

2) Exprimer son ressenti. Pleurer s’il le faut.

3) Mettre des mots sur ses émotions par écrit.

4) Adresser une lettre directement à l’objet de la jalousie.

5) Passer à l’action en organisant un rendez-vous pour discuter.

 

Ces 5 étapes éteindront le feu. Il nous reste maintenant à revenir sur le déclencheur.

pleurs

Images et pensées à l’origine de la jalousie

Considérez ces situations qui reflètent la jalousie en amour :

Vous découvrez « par hasard » un message suspicieux sur le portable de votre conjoint.

Il/elle s’isole bizarrement pour passer des coups de téléphone.

Il y a un drôle de parfum sur sa chemise…

Il/elle ne me parle presque plus.

Les mots en gras dans les phrases précédentes sont issus d’une interprétation. Nous envisageons déjà le pire. Notre cerveau se remplit d’image d’adultères qui nous oppressent.

« Je pense qu’il/elle me trompe… » »Comment a-t-il pu me faire ça ??? » « Il/elle m’a humilié » » »Je vais me retrouver seul(e) » »Je ne pourrai plus jamais faire confiance à personne », »Il/elle ne m’aime plus »…STOP !

Stoppez ce flux. Vous en avez le pouvoir. C’est notre cerveau qui crée nos pensées qui font déferler des émotions en nous.  Apprenez à les observer et laissez-les partir.

Prenez une feuille et écrivez ce que vous ressentez. Puis enchaînez avec les actions que vous allez mener pour avoir des réponses aux questions que vous vous posez. Notez cela sur votre agenda. Voilà, c’est planifié. Vous avez agi dans le moment présent en établissant des objectifs.

 

Maintenant, nous allons faire baisser la pression .

 

  • Tenez-vous en aux faits et reformulez-les à la première personne dans un premier temps. C’est un moyen de se recentrer sur le moment présent à éteignant votre mental (qui interprète).

Je remarque qu’il a reçu un message sur son portable.

Je l’entends parler au téléphone dans la pièce d’à coté.

Je sens un parfum différent.

  • Renforcez votre sentiment de sécurité :

lisez cet article pour cela.

 

  • Souriez (même si vous n’en avez pas envie)
  • Bougez en pleine conscience : sortez faire une marche ou une course à pied (si possible dans un environnement naturel) ou dansez en ressentant toutes les sensations dans votre corps ainsi que votre respiration.
  • Pensez à une personne en laquelle vous avez une totale confiance et pour laquelle vous éprouvez de la gratitude. Imaginez-vous à ses côtés.

 man-315905_1280

La discussion

Afin d’engager une discussion qui ne se terminera pas dans la violence, je vous invite en activer votre cohérence cardiaque juste avant l’entrevue. Lisez cet article pour savoir comment procéder. Ceci fera chuter votre stress.

Pour la discussion, c’est du côté des techniques de communication non-violente que nous nous tournerons :

  1. Enoncez ce que vous avez observé sans porter de jugement de valeur (les faits listés plus haut).
  2. Exprimez ce que vous ressentez, partagez vos émotions.
  3. Formulez votre demande à l’autre pour répondre à votre besoin.

 

Comment savoir s’il/elle ment

La peur des conséquences de ses actes ou encore le manque de courage peuvent mener au mensonge.

Pamela Meyer nous donnait dans cette vidéo des pistes pour débusquer un menteur :

Le langage du menteur (verbal) :
– un menteur à un langage formel plutôt qu’informel.

– il utilise un langage de distanciation pour prendre de la distance par rapport au sujet : « cette femme ».

– il emploie des restriction : « en toute franchise », « pour vous dire la vérité »…

– il répète entièrement la question qu’on lui pose.

– il donne une avalanche de détails de l’histoire.

– il raconte son histoire dans l’ordre chronologique.

– il baisse la voix.

Astuce : Demandez à un menteur de vous raconter son histoire à l’envers. Il n’y parviendra pas.
La langage corporel (non-verbal) :
– le menteur « gèle » le haut de son corps.

– il vous regarde un peu trop dans les yeux.

– leur sourire est faux (voir cet article).

– il cligne plus souvent des yeux.

– il met des « objets barrières » entre vous et lui.

– il pointe les pieds vers la sortie.

infidelité

Les causes de l’infidélité

Si les faits sont avérés, il est temps de se demander si votre relation mérite d’être réparée. Une chose est sûre : culpabiliser ne vous permettra pas d’avancer.

Engager un dialogue pour déterminer la motivation de l’autre, oui.

L’infidélité est l’affaire de trois personnes : les deux amants et la personne trompée.

Même si certain(e)s sont plus enclins à l’infidélité que d’autres, l’infidélité apparait comme une réponse à un besoin non-assouvi.

Jacques Salomé nous donne ici les 7 besoins du couple :

1) besoin de se dire

2) besoin d’être entendu

3) besoin d’être reconnu tel que nous sommes

4) besoin d’être valorisé

5) besoin d’intimité

6) besoin de créer

7) besoin de rêver

 

Si ces besoins ne sont pas remplis, les risques d’infidélité (même non physique) sont plus élevés.

Ainsi, chacun a sa part d’efforts à fournir.

 

Pourquoi ne pas sombrer dans le tourbillon de la jalousie

La jalousie nous rend détestable et augmente les risques d’infidélité.

J’irai même jusqu’à avancer que nos croyances ont tendance à se concrétiser…à l’image des prophéties auto-réalisatrices.

Si nous accusons chaque jour quelqu’un d’innocent, il se sentira agressé et se défendra. Vous interprèterez cette défense comme une nouvelle preuve et ceci alimentera votre tristesse et votre colère. C’est un cercle vicieux.

Cette citation l’illustre parfaitement :

« L'amour fait naître la jalousie, mais

 

Conseils pour tenir la jalousie à distance :

1) Renforcer son estime de soi (voir cet article)

2) Faire la paix avec son passé (voir cet article)

3) Adopter des habitudes qui renforcent les liens (et la confiance) dans le couple (voir cet article)

4) Chassez les zones de doutes en s’inscrivant dans l’action et en pratiquant la pleine conscience 

5) Se rassurer : l’amour existe.

 

Je vous conseille la lecture des ouvrages suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.