Les conséquences du stress subi pendant l’enfance

Le stress vécu pendant l’enfance a des effets négatifs sur la santé à long terme en accélérant l’usure physiologique.

C’est ce que révèlent les résultats d’une étude relayée par le site Sciences et Avenir.

Les conséquences du stress subi pendant

Cette étude a porté sur 7535 individus nés en Grande Bretagne en 1958. Le taux de dégradation de leur organisme a été mesuré à l’âge de 44 ans grâce à ce que l’on nomme « la charge allostatique« , un indicateur d’usure physiologique.

Le bilan est sans appel : l’exposition au stress telle qu’un divorce, une absence de soins, une dénutrition, un alcoolisme parental ou encore la présence proche de maladies mentales avant 16 ans a des conséquences négatives sur la santé à l’âge adulte.

Ce n’est pas la première fois que nous évoquons cette corrélation entre le stress lié à l’enfance et la santé à l’âge adulte. C’est d’ailleurs une des premières informations fournies dans le livre de Paul Tough « Comment les enfants réussissent« .  On y apprend l’existence de l’étude ACE : Adverse Childhood Experiences (expériences négatives de l’enfance).

17000 patients ont ainsi répondu à un questionnaire portant sur les traumatismes rencontrés pendant l’enfance :

Ces expériences négatives sont classées en 10 catégories : des mauvais traitements aux abus sexuels en passant par la négligence physique et émotionnelle et des dysfonctionnements familiaux (comme le divorce, la séparation des parents, la présence dans la famille de personnes en prison ou victimes de maladies mentales ou d’addiction).

 

Au plus les ACE étaient nombreuses, au plus les historiques médicaux étaient importants.

 

Les épreuves auxquelles ces patients ont été confrontés dans l’enfance les rendaient malades, quel que soit leur comportement.

 

Les solutions (que je complèterai au fur et à mesure des articles publiés):

 

  • Vous trouverez quelques pistes pour lutter contre cette « usure » physiologique sur le site :

la méditation qui change notre mode de fonctionnement par défaut

– 4 exercices pratiques pour oublier son passé

la psychologie positive

la PNL pour modifier nos souvenirs

les techniques anti-stress

 

  • En tant que parents, nous avons le rôle principal pour préserver nos enfants du stress :

la méditation pour les petits

l’optimisme 

l’éducation positive

– renforcement positif : les mots à dire et à éviter

la gestion de la colère en tant que parent 

l’éducation par les questions

 

bouton webJe vous invite à lire le dossier complet consacré au stress sur Apprendreaeduquer.fr : causes, conséquences, prévention.

 

 

Source de l’étude : Sciences et avenir

 

bouton lectureA lire : Comment les enfants réussissent de Paul Tough

 

comment les enfants réussisent

 

Nous travaillons en ce moment sur un ebook à propos de la parentalité « épanouie ».

Pour être informé de sa disponibilité, n’hésitez pas à vous abonner à cette newsletter dédiée aux parents :

[wysija_form id= »3″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.